Raphaël Zarka: Sculpture Gnomonique

4 Novembre - 23 Décembre 2022
Vues de l'exposition
Communiqué de presse

Raphaël Zarka  

À l’heure des formes 

 

Le public qui passe la porte cochère du 79 rue du Temple, où se trouve la galerie Mitterrand, pourra apercevoir sur la partie supérieure de la façade de l’hôtel de Montmort, un cadran solaire du XVIIe siècle. Celles et ceux qui entreront ensuite dans l’espace d’exposition de la galerie, découvriront quelques autres de ces instruments de mesure du temps, sans avoir cette fois à lever les yeux. Avec « Sculpture Gnomonique », Raphaël Zarka conduit le public dans un singulier observatoire constitué de cadrans solaires du XVIIe siècle français et britannique. Ceux-ci ont perdu toute fonction de gnomons en subissant une métamorphose sculpturale et picturale. Ce lieu parisien qui, dès 1641, fut le lieu de réunions scientifiques, à l’origine de l’Académie des sciences, organisées par Henri-Louis Montmort, propriétaire de la fameuse lunette astronomique de Galilée, n’est-il pas lieu rêvé pour donner une nouvelle fortune à ces instruments scientifiques qui nous relient au cosmos ? Si le passé scientifique de l’endroit n’est pas pour déplaire à Zarka, son inclination pour l’histoire des sciences et de l’astronomie n’est pas récente.

 

Marjolaine Lévy

Œuvres
Vidéo