Superpositions

07/05 > 07/06 2008
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




Ion Grigorescu (né en 1945, vit et travaille à Bucarest) est peut-être la personnalité artistique la plus emblématique de l'après-guerre en Roumanie.

Longtemps, son oeuvre est restée confidentielle et ce n'est que depuis peu de temps que sa réputation a franchi les frontières. Désormais la communauté artistique s'accorde à penser qu'il s'agit d'un artiste d'exception et ses oeuvres passées et récentes sont des jalons précieux dans le paysage artistique contemporain.



La Galerie Jean-Gabriel Mitterrand est très heureuse de pouvoir présenter plusieurs séries de travaux photographiques et filmiques en grande majorité historiques dans une exposition qui ambitionne à fournir un important éventail de sa démarche.



Depuis 1967, Ion Grigorescu s'est attaché à aborder des questions liées à la sexualité, au corps, au paysage et bien entendu à l'omniprésence du politique aussi bien du point de vue du régime communiste que du capitalisme triomphant. Pendant le long règne communiste en Roumanie, l'artiste a travaillé en cachette et d'une manière anonyme en s'autocensurant. Sa démarche est toujours allée au-delà de l'aspect performatif et intimiste malgré une propension à puiser dans son univers privé.



Ces dernières années plusieurs manifestations d'envergures internationales dont précisément la Documenta 12 à Kassel en 2007, ont permis d'apercevoir de manière parcellaire quelques images d'un corpus riche et passionnant. Cette première exposition personnelle de l'artiste en France essaie de palier cette  discrétion et de présenter un aperçu étayé pour asseoir sur des preuves tangibles un remarquable profil artistique.


Le curateur de cette exposition est Ami Barak. Il entame avec ce projet une série de collaborations avec la Galerie Jean-Gabriel Mitterrand, Paris.