Demi-lune

22/10 > 30/10 2013
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




La JGM. Galerie a le plaisir d'annoncer la troisième exposition personnelle de l'artiste américain Keith Sonnier.A l'occasion de cette nouvelle exposition, la JGM. Galerie réunit un ensemble de cinq oeuvres majeures produites entre 1968 et 1970. Il s'agit des toutes premières réalisations en néon de Keith Sonnier, un matériau qui tient une place centrale dans son oeuvre et qu'il a contribué à introduire dans les pratiques artistiques contemporaines.

Le titre de cette nouvelle exposition est un emprunt à l'oeuvre Demi-Lune (1968), dont une variante était présentée lors de l'exposition "When Attitudes Become Form" de Harald Szeeman à la Kunsthalle de Bern en 1969 (reprise cet été à la Fondation Prada à Venise). Son titre évocateur et les matériaux utilisés; une combinaison de néon, de voilages et de grillages métalliques, renvoient à l'influence culturelle de la Louisiane dont est originaire Sonnier. La dimension narrative, ou pour le moins suggestive, inhérente à son travail, marque une rupture avec l'approche de ses prédécesseurs de l'art minimal et nous révèle combien son identité culturelle a joué un rôle essentiel dans sa pratique.

Parallèlement à l'utilisation de matériaux « souples » et de néons aux formes courbes, tel Neon Wrapping Incandescent (1969), Keith Sonnier s'approprie, non sans ironie, des matériaux industriels, le verre, l'acier, et des formes géométriques. C'est ainsi qu'il commence en 1969 la série des Ba-O-Ba qui reste à ce jour la série la plus connue de l'artiste. L'expression "Ba-O-Ba" vient du français haïtien, il signifie « bain de lumière ». Il évoque notamment les reflets du clair de lune sur la peau. Le Ba-O-Ba VI présenté dans lexposition est composé de deux larges plaques de verre, l'une carré et l'autre circulaire, appuyées directement contre un mur. Ces deux formes géométriques élémentaires sont reliées par des tubes linéaires de néons colorés et des fils électriques formant des courbes naturelles. Ce dispositif permet à Keith Sonnier de matérialiser de nombreuses dichotomies à l'oeuvre dans son travail telles l'opacité et la transparence, la ligne droite et la ligne courbe, le matériel et l'immatériel, etc. Dans cette série, Sonnier explore les effets de la lumière sur les matériaux et repousse avec elle les limites du volume et de l'espace qu'elle occupe.

Keith Sonnier est né en 1941 à Mamou, en Louisiane. Son oeuvre a fait l'objet de nombreuses expositions en France et à l'étranger avec notamment les récentes expositions "When Attitudes Become Form" à la Fondation Prada à Venise, "Dynamo" au Grand-Palais (Paris) et "Neon : Who's afraid of red, yellow and blue ?" à la Maison Rouge (Paris) et au MACRO (Rome).