VENICE SUITE: SALA LONGHI AND RELATED WORKS

07/02 > 22/03 2014
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




La JGM Galerie est heureuse d'annoncer la deuxième exposition personnelle en France de l'artiste américain Fred Wilson intitulée Venice Suite: Sala Longhi and Related Works, du 7 février au 22 mars 2014. L'artiste y présente un ensemble d'oeuvres explorant sa relation avec Venise et la riche tradition des verriers vénitiens.

Dans la lignée des études postcoloniales, le travail de Fred Wilson consiste en une relecture critique de la muséographie et de notre réception de l'histoire à travers des artefacts issus des civilisations blanches. Les oeuvres de Fred Wilson inversent souvent la valeur symbolique d'objets que l'artiste «recycle» pour leur spécificité culturelle et historique. Outre la critique raciale dont témoignent les oeuvres et les expositions de Wilson, c'est plus généralement les relations de pouvoir diffuses dans l'histoire de l'art qui sont au coeur de ses recherches artistiques.

La première oeuvre en verre de Murano réalisée par Fred Wilson, le grand lustre noir Speak of Me as I Am: Chandelier Mori (2003), a été présentée à la 50e Biennale de Venise dans le cadre de l'exposition personnelle de l'artiste au pavillon américain. L'exposition de la JGM Galerie comprend le troisième lustre de la série: To Die Upon A Kiss (2011), dont le titre est tiré d'Othello. Cette oeuvre d'un mètre quatre-vingt de haut est caractérisée par un dégradé de couleur allant du clair transparent au noir opaque. Emilia's Mirror - Act 5, Scene 2 (2013), un opulent miroir de deux mètres, est également exposé. Son titre fait référence à un personnage (la femme de Iago) et à une scène de la tragédie vénitienne de Shakespeare. Pour réaliser cette oeuvre, Fred Wilson a travaillé avec des artisans de Murano afin de développer un procédé innovant permettant de superposer des miroirs traditionnels.

L'oeuvre centrale de cette exposition est l'installation Sala Longhi (2011), inspirée par un cycle de peintures de l'artiste vénitien du XVIIIe siècle Pietro Longhi, visible dans la Sala Longhi du Museo del Settecento Veneziano Ca' Rezzonico. L'installation se compose de 28 panneaux de verre noir et d'un grand panneau central duquel s'échappe un élégant candélabre en verre de Murano blanc. Chaque panneau a été découpé par l'artiste, laissant des espaces vides dans la surface noire immaculée aux endroits où figurent les visages dans les peintures de Longhi. Les scènes de la vie domestique et sociale vénitiennes, peintes par Longhi, précèdent la chute de la République en 1797 et l'occupation par les armées napoléoniennes. Wilson explique qu'il a peut-être senti une analogie entre notre époque et le travail de Longhi.


"J'ai visité la salle Longhi du Museo del Settecento pour la première fois en 2009. Avant la chute de Lehman Brothers en septembre 2008, New York, comme la Venise de Longhi, était emplie d'excitation et d'excès; l'abondance d'argent et d'opportunités semblait inépuisable. Je me souviens avoir senti qu'un nuage sombre apparaissait à l'horizon économique."

Fred Wilson (né en 1954 dans le Bronx) a représenté les Etats-Unis lors de la 50e Biennale de Venise en 2003 avec son exposition "Speak of Me as I Am". Son travail a par la suite été exposé lors de deux éditions de "Glasstress", dans le cadre des 53e et 54e Biennales de Venise, qui mettaient en lumière des exemples d'utilisation du verre par des artistes plasticiens historiques et contemporains. Il a fait l'objet de nombreuses expositions institutionnelles à travers le monde et l'on retrouve ses oeuvres dans des collections publiques aussi prestigieuses que celles de la Tate (Grande-Bretagne), du MoMA, du Whitney Museum of American Art, ou du San Francisco Museum of Modern Art (USA).