Travel Bubble

09/11 > 22/12 2018
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




La Galerie Mitterrand est heureuse de présenter une nouvelle exposition personnelle de l’artiste anglais Gary Webb à Paris.

Gary Webb appartient à cette génération de sculpteurs britanniques qui a succédé aux prestigieuses générations de la Nouvelle sculpture anglaise des années 80 (avec Tony Cragg, Richard Deacon, Anish Kapoor, etc.) et des Young British Artists des années 90 (Damien Hirst, Sarah Lucas, Rachel Whiteread, etc.). Il est ainsi l’héritier de cet âge d’or de la sculpture anglaise et à la fois l’un de ses principaux artisans aujourd’hui. Depuis ses études au Goldsmiths College à Londres à la fin des années 90, Gary Webb est connu pour ses sculptures hybrides dans lesquelles sont fusionnées avec une grande liberté les références historiques, culturelles et matérielles. Ses sculptures se caractérisent par leurs compositions inattendues et contrastées, mi abstraites et mi figuratives, à la fois géométriques et organiques, mêlant les références modernistes à des motifs décoratifs kitsch. Ces apparentes contradictions qui cohabitent de manière déroutante et presque humoristique, s’accordent finalement dans l’esthétique joyeuse, colorée et ludique de Gary Webb. Ses sculptures constituent une somme surprenante des moyens de production industrielle et artisanale de notre époque. La diversité des matériaux utilisés (acier, aluminium, cuivre, plexiglas, plastique, verre, bois, marbre, néon, etc.) et le soin porté à leur assemblage et leur finition ne sont d’ailleurs pas étrangers aux méthodes de production des objets de design contemporain.

Pour son exposition Travel Bubble à la Galerie Mitterrand, Gary Webb présente un ensemble d’œuvres, parmi lesquelles figurent deux nouvelles sculptures - réalisées en fonte d’aluminium et couvertes de peinture laquée - s’apparentant autant à des bouliers colorés qu’à des totems fantastiques et bigarrés. La suite de la visite laisse place à la découverte de deux pièces murales récentes qui témoignent de la recherche et de l’exploration constantes des matériaux par l’artiste. Dans Blue face (2017), Gary Webb a travaillé son œuvre à la manière d’un vitrail ou encore d’une marqueterie par assemblage de matériaux colorés divers, à la fois opaques, translucides et réfléchissants. Travel Bubble (2018), sorte de vortex d’une machine à voyager dans le temps ou l’espace, est une œuvre exubérante qui combine l’utilisation d’aluminium chromé et de latex dans lequel sont librement dilués des pigments. Enfin, le visiteur découvre une série de sculptures réalisée en 2009 et reprenant dans de plus petites combinaisons tous les codes caractéristiques du travail de l’artiste : jeu, instabilité, juxtaposition, contraste, titres évocateurs, etc.    

Gary Webb est né en 1973 à Dorset, Hampshire, au Royaume-Uni. Il vit et travaille à Londres. Il est diplômé du Goldsmiths College London. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles, notamment au Consortium de Dijon en 2005, au deCordova Sculpture Park and Museum, Massachusetts, aux Etats-Unis en 2012 et plus récemment au Bloomberg Space à Londres (2014). Il a également participé en 2011 à l’exposition Modern British Sculpture à la Royal Academy of Arts à Londres. Ses œuvres sont présentes dans les collections de la Tate Gallery et de l’Arts Council à Londres, du S.M.A.K. à Gand en Belgique, du Musée départemental d’Art contemporain de Rochechouart et du Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire à Carquefou en France.