07/11 > 23/12 2017
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




La Galerie Mitterrand est heureuse de présenter une nouvelle exposition personnelle de Peter Kogler. A cette occasion, l’artiste autrichien expose une installation visuelle et sonore (son de Franz Pomassl) ainsi qu’un ensemble de sculptures murales et de collages récents.

Peter Kogler est un artiste pionnier de la création assistée par ordinateur. Toujours à la pointe de la technologie, il décline depuis une trentaine d’années une série de motifs récurrents qu’il matérialise sous de nombreuses formes : impressions bi et tridimensionnelles, sculpture, mobilier, papier-peint, dispositifs lumineux, collages et autres installations. Son iconographie, constituée depuis ses débuts de fourmis, cerveaux, globes terrestres, ampoules et lignes ondulatoires, est une métaphore du réseau, des flux et du lien social.

Pour sa nouvelle exposition à la Galerie Mitterrand Peter Kogler présente une installation visuelle et sonore créée en 2016, produite et exposée par la Fondation ERES à Munich la même année et au K21 à Düsseldorf en 2017. L’œuvre est une boîte de 235 x 260 cm dans lequel le visiteur est invité à entrer. A l’intérieur, les murs composés d’écrans LED et de miroirs reflètent à l’infini une animation vidéo kaléidoscopique créée par ordinateur. L’image du visiteur se reflète et fait partie intégrante de cet univers psychédélique et mouvant. Cette immersion dans un environnement abstrait et hypnotique est caractéristique des installations vidéo que Peter Kogler développe depuis le début des années 2000. Toutefois, pour la première fois, Peter Kogler a conçu une installation vidéo qui n’est pas techniquement in situ et donc éphémère. Il s’agit cette fois-ci d’un dispositif vidéo à la fois sculptural et par conséquent déplaçable. Cet forme hybride pourrait être envisagée comme une sorte de Dream Machine du XXIème siècle.

Un ensemble de collages réalisés spécialement pour l’exposition est aussi présenté. Ces œuvres, pensées comme des « mood-boards », sont composées d’images collectées par l’artiste au cours des 30 dernières années. Celles-ci sont assemblées selon des protocoles fixés par l’artiste et combinées avec son iconographie personnelle. Elles constituent une sorte de paysage mental, une fenêtre sur le processus créatif spécifique de Peter Kogler. Cette confrontation d’images a d’ailleurs permis de faire apparaître de nouveaux motifs dans le répertoire de Peter Kogler comme le doigt pointé ou encore l’astronaute que l’on retrouve ici déclinés sous plusieurs formes (sculptures murales ou mobilier).

Peter Kogler est né à Innsbruck en 1959 et vit et travaille à Vienne (Autriche). Peter Kogler a fait l’objet de nombreuses expositions internationales notamment à la Documenta IX (1992) et X (1997) à Kassel ainsi que dans le pavillon autrichien de la Biennale de Venise (1995). Il a bénéficié d’expositions personnelles dans de nombreuses institutions telles que le MAMCO de Genève (2007), le MUMOK de Vienne (2009), le Museu Colecção Berardo à Lisbonne (2009) et plus récemment au MSU – Museum of Contemporary Art, Zagreb (2014), au Sigmund Freud Museum, Vienne (2015) ou encore à l’ING Art Center, Bruxelles (2016).