Continuum (Now point with horizon of the past)

25/02 > 08/04 2017
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition




La Galerie Mitterrand est heureuse de présenter la première exposition personnelle de José León Cerrillo en France. L’artiste mexicain investit pour l’occasion l’espace sur rue de la galerie, qu’il reconfigure avec une installation représentative de son langage formel : une recherche centrée sur les notions de perception et d’interprétation.

José León Cerrillo est un artiste protéiforme qui explore les modes de représentation à travers un large éventail de mediums tels que l’affiche, la sculpture, l’installation ou encore la performance. Il travaille à partir de systèmes géométriques simples et s’intéresse à la complication et à la codification du langage et de la perception afin d’aborder les différentes manières d’appréhender l’objet par rapport à l’abstraction. Ses sculptures, objets et installations perturbent notre perception. Puisant autant dans les plans d’architecture ou dans les dessins techniques du design ou du graphisme, José León Cerrillo projette dans l’espace réel des formes abstraites autonomes qui s’affranchissent des limites spatiales du lieu qui les entoure.

Pour son exposition à la Galerie Mitterrand, José Léon Cerrillo présente trois différentes séries de travaux. Avec Double Fault étendu au sol, il superpose deux espace-temps à priori inconciliables. Le tapis rose reprend la forme, les lignes et la taille d’un court de tennis à l’échelle 1. En superposant les plans du court de tennis et de la galerie, comme on importe une image dans Photoshop, Cerrillo crée une distorsion de l’espace réel et de notre perception. Mentalement, on peut bien sûr reconstituer le tracé du court de tennis au-delà des limites propres de l’espace d’exposition mais physiquement, c’est bien une forme abstraite et géométrique autonome que l’on observe. Les lignes de démarcation du court de tennis imitent, prolongent et introduisent The New Psychology, deux sculptures constituées de cadres en métal coloré qui combinent surfaces planes et dessins dans l’espace. Sur les murs se détachent sept œuvres de la série des Poems. Telle l’anatomie du contenu, ces pièces rassemblent autant de lettres, de symboles et de nombres pour créer des œuvres à la frontière entre le diagramme, le dessin et le motif. Cerrillo a développé un alphabet qui lui est propre et dont il transpose et réutilise la logique dans un nouveau système graphique. Ce dernier, combiné à chaque fois différemment, dans des mediums divers et des formats variés permet l’émergence du sens grâce à la répétition : une joyeuse secousse dans l’interprétation comme forme.

José León Cerrillo est né à San Luis Potosi, Mexique en 1976. Il vit et travaille à Mexico. Il est diplômé de la School of Visual Arts de New York et de l’Université de Colombia à New York également. L’artiste a déjà été intégré dans plusieurs expositions muséales comme à la Triennale du New Museum (New York) en 2015 et en 2013 au MOMA PS1 dans le cadre de l’exposition Expo 1 : New York sous le commissariat de Hans Ulrich Obrist et Klaus Biesenbach. En 2012, il a participé à une exposition au centre d’art Tensta konsthall de Stockholm (Suède) et en 2011, au Musée Tamayo à Mexico (Mexique). 



Presse

WALL STREET INTERNATIONAL ONLINE

JOSÉ LEÓN CERRILLO. CONTINUUM

14.03.2017