Louise NEVELSON

Untitled, 1980
Bois, verre, collage de papiers, Unique
End of Day XXI, 1972
Bois peint, Unique

D’origine ukrainienne, Louise Nevelson émigre en 1905 aux Etats-Unis. Son grand-père est marchand de bois et son père travaille dans une usine consacrée à ce même matériau, qu’elle privilégiera par la suite. Sous l’influence du cubisme et de l’art primitif, elle s’éloigne de la sculpture traditionnelle et réalise des assemblages, conçus à partir de morceaux de bois trouvés. Elle jette alors les bases d’un art singulier, où ses grands murs constitués de boîtes assemblées et superposées conjuguent austérité rigoureuse et entassement baroque, invitant le spectateur à aborder l'objet sculpté comme un élément d'un ordre dominé par l'ombre et la lumière. L’artiste enchâsse, des reliques de pièces de bois de toutes sortes, construisant ainsi des architectures abstraites et monumentales. Ces pièces, comme leur titre, suggèrent un monde imaginaire et poétique. Les premières sculptures de Louise Nevelson sont entièrement repeintes de noir mat, elles deviendront lumineuses et lyriques par la suite, blanches ou or.


Née le 23 septembre 1899 à Pereïaslav-Khmelnytsky, Ukraine et décédée le 17 avril 1988 à New York, États-Unis.

 


Figure centrale, la scène artistique américaine du XXe siècle, Louise Nevelson représente les Etats-Unis lors de la Biennale de Venise en 1962. Quelques années plus tard, en 1967, le Withney Museum of American Art de New York lui consacre sa première rétrospective.



Share to Facebook Pinterest Share to Google