Agustin Cardenas

Dogon, 1971
Marbre noir
H 210 x 55 x 55 cm, Pièce unique
Boite à Musique, 1968
Marbre blanc, socle en travertin
H 190 cm, Pièce unique
Point intérieur, 1969
Marbre blanc, socle en travertin
H 140 cm, Pièce unique
Le repos de l'oiseau, 1981
Marbre blanc
H 192 x 60 x 60 cm, Pièce unique
La Question, 1973
Marbre blanc, socle en travertin
H 91 x 133 x 112 cm, Pièce unique

"Cardenas a manié les cultures américaines, européennes et africaines, au-delà de toute réduction ethnologique - pour offrir des formes « idéales » au sens platonicien du terme, inaugurant ainsi un nouveau langage de la statuaire au XXème siècle. Ces oeuvres nous placent face à des mondes rencontrés, provocatrices de l'oeil et de l'esprit et évocatrices d'un dialogue plutôt introspectif et sensuel. Les énergies et forces qui émanent du travail d'Agustin Cardenas sont la synthèse d'un discours esthétique interculturel, primitif et moderne. Son approche contrastée du bronze et du bois, sa maîtrise de leur « peau » et de leur valeur tactile, déplace toute réalité physique vers une dimension imaginaire. Sans aspérité, loin des formes aigues, le mouvement est flexible et harmonieux, créant des liens entre l'objectif et le subjectif. " Yolanda Wood

 

Né en 1927 à Matanzas (Cuba), il s'installe à Paris en 1955 avant de repartir à Cuba en 1994 où il meurt en 2001.

 

Il étudie à l'Académie des Beaux-Arts de La Havane de 1943 à 1949. Son oeuvre fait corps avec la mémoire de ses origines latino-américaines et africaines mais échappe aux références grâce à sa force symbolique et à son extrême liberté. Découvert par André Breton, Cardenas suit une voie unique et personnelle entre abstraction et figuration. On retrouve son travail dans de nombreuses expositions internationales personnelles telles qu'au Cuba Palacio de Bellas Artes de la Havanne (1955), à la Galerie de la Cour d'Ingres à Paris, présenté par André Breton (1959), au Museum of Fine Arts de Houston (1959), à la Biennale de Paris lors de laquelle il remporte le 1er prix pour la sculpture (1961), à la Biennale de Tokyo (1965), au Musée National d'art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris (1991). 



Télécharger la biographie de l'artiste
Share to Facebook Pinterest Share to Google


Presse

BRONZE CUBAIN

LA GAZETTE DROUOT

BRONZE CUBAIN

04.04.2014
Une exposition surréaliste

courrier dordogne

Une exposition surréaliste

22.06.2012


Publications

Le monde légendaire de Cárdenas

Agustin Cardenas

Le monde légendaire de Cárdenas

06/2012

Graphisme : Alban Gervais

ISBN 978-2-9524670-32
Découvrir toutes les publications de cet artiste