Yves Klein

Éponge bleue, SE 324, 1961
Pigment pur et résine synthétique sur éponge naturelle, Pièce unique

Après une carrière de judoka, Yves Klein présente ses premières œuvres dans un cadre artistique en 1955 et lance sa carrière de peintre avec ses monochromes de différentes couleurs. A partir de 1957, son travail se concentre autour de la couleur bleue notamment inspirée par les ciels de Giotto qu’il découvre lors d’un voyage à Assise. Klein fixe alors les éléments essentiels de son vocabulaire plastique dans lequel le monochrome mais aussi l’air, le feu, l’eau tiennent un rôle central. Animé par l’idée consistant à « libérer la couleur de la prison de la ligne », Yves Klein se tourne vers la monochromie car c’est pour lui la seule manière de peindre permettant de « voir ce que l’absolu avait de visible ». En 1960, sa peinture bleue outremer si particulière, l’IKB (International Klein Bleue), est reconnue par l’Institut Nationale de la Propriété intellectuelle. La même année, il est à l’origine avec le critique Pierre Restany du mouvement du Nouveau Réalisme.


Né le 28 avril 1928 à Paris, France et décédé le 6 juin 1962 à Paris, France.


Les œuvres d’Yves Klein sont présentes dans les plus grands musées du monde : le MoMA à New York, le Museo Nacional Centro de Arte Reine Sofia à Madrid, le Louvre Abu Dhabi, le Louisiana Museum of Modern Art au Danemark et la Tate Modern à Londres. En 2005, une rétrospective de son œuvre a été présentée au Guggenheim Museum de Bilbao.




Share to Facebook Pinterest Share to Google