Jannis Kounellis

Untitled, 2000
Plaques de fer et de plomb, sommier et couverture, Pièce unique

Né en Grèce, Jannis Kounellis s’installe à Rome en 1956 où il fréquente l’Académie des Beaux-Arts. Ses premières œuvres sont créées à l’aide de pochoirs et représentent des chiffres, des lettres et des mots sur toile, ou bien intègrent des objets trouvés. En 1967, il participe à l’exposition fondatrice de l’Arte Povera à Gênes dont il devient l’un des principaux représentants. Jannis Kounellis recourt surtout à des matériaux bruts, d’origine industrielle ou organique (charbon, feu, laine, pierre, bois, café...) pour composer des installations monumentales. Créateur pictural plutôt que peintre, il utilise les moyens artistiques pour dire quelque chose qui le transgresse et nie en tout cas le caractère gratuit, superficiel, non historique et non idéologique de l'art : chacune de ses œuvres tente de mettre au jour une problématique de sens.

 


Né le 16 mars 1936 à Le Pirée, Grèce et décédé le 16 février 2017 à Rome, Italie.


En 1972, Jannis Kounellis expose à la Dokumenta 5 de Kassel et en 2015 il représente l’Italie lors de la 56e Biennale de Venise. Son travail a été présenté lors d’expositions à l’ARC en 1980, Chicago en 1986, Amsterdam en 1991, au Centro Arte Reina Sofia en 1996-7 ou encore à la Monnaie de Paris en 2016. 




Share to Facebook Pinterest Share to Google