Kurt Schwitters

Ohne Titel (Merzrelief Blau, Beige), 1942
Relief, huile, bois, plâtre et fer-blanc sur panneau de bois, Pièce unique

Proche du mouvement Dada qui s’épanouit à Berlin et Hanovre puis du Constructivisme, l’artiste et poète Kurt Schwitters fonde sa grammaire plastique sur les matériaux de rebut qu’il substitue aux pigments et transforme pour créer des compositions uniques où se marient couleurs et volumes. Abandonnant les supports classiques, il réalise des collages innovants à partir d'objets de toute sorte, des tickets de tramway aux couvercles de boites de conserve, qui constituent les premiers tableaux MERZ : « J'utilise n'importe quel matériau en fonction des exigences du tableau». À partir de 1920, Schwitters étendit à d’autres domaines sa conception de l’art total Merz, et notamment à l’architecture, au théâtre et à la poésie. Sa contribution essentielle à l'avant-garde réside dans ses collages et assemblages, dont il appliqua la technique à la poésie avant d'expérimenter le poème phonétique.


Né le 20 juin 1887 à Hanovre, Allemagne et décédé le 8 janvier 1948 à Ambleside, Allemagne.


En 1937, Schwitters fuit le régime nazi qui considère sont art comme "dégénéré" et rejoint la Norvège avant de s'installer au Royaume-Uni. En 1994-95, le Centre Pompidoului consacre une importante exposition tout comme le musée Tinguely en 2004.




Share to Facebook Pinterest Share to Google