León Ferrari

Sans titre, 2009
Texhnique mixte sur toile
100 x 70 cm, Pièce unique
Sans titre, 1978
Métal
100 x 50 x 50 cm, Pièce unique
Sans titre, 2008
Peinture en relief sur toile
150 x 100 cm, Pièce unique
Monje, 2006
Boite, technique mixte
30 x 22 x 13,5 cm, Edition de 5 ex
Sans titre, 1962
Encre sur papier
24 x 15 cm, Pièce unique

Peu connu en Europe, Ferrari est pourtant considéré comme l’un des artistes les plus influents de sa génération en Amérique Latine.

 

León Ferrari est né en 1920 à Buenos Aires, Argentine, et il est décédé en 2013
à Buenos Aires, Argentine.

 

Formé au départ à l’ingénierie électrique, ce n’est que par hasard qu’il se tourne vers une carrière artistique dans les années 50 en Italie. De retour à Buenos Aires en 1955, il diversifie sa pratique de la sculpture et crée de nouvelles œuvres en ciment, en plâtre et en bois puis, dès le début des années 60, en fil de fer. Ce n’est qu’en 1962 que Ferrari crée ses premières œuvres sur papier. Dès 1963, les mots et la calligraphie font leur entrée dans son répertoire de « matériaux » comme dans Cuadros escritos (Tableaux écrits) et Dibujos escritos (Dessins écrits). En 1976, Ferrari fuit la dictature de son pays et s’exile pendant 15 années au Brésil. Il s’ouvre alors à de nouvelles pratiques artistiques telles que l’art postal, la photocopie, la lithographie ou encore le livre d’artiste permettant un accès démocratisé à l’art. Aujourd’hui León Ferrari est un artiste conceptuel internationalement reconnu pour son œuvre protéiforme (peintures, collages, sculptures, poésie, etc.) et ses prises de position contestataires voire provocatrices.



Télécharger la biographie de l'artiste
Share to Facebook Pinterest Share to Google