Carmelo Arden-Quin

Dyna, 1947
Huile sur carton, Pièce unique

Figure majeure de l'abstraction géométrique, poète et plasticien, Carmelo Arden-Quin, joue un rôle d'artiste pionnier en Amérique-latine dans un contexte d'ébullition intellectuelle et artistique intense. Il s'installe définitivement à Paris en 1948. En 1946, il est le fondateur avec Gyula Kosice du groupe MADI et de Arte Concreto-Invención à Buenos Aires, Argentine. L'esthétique que Carmelo Arden-Quin défend à travers MADI est fondée sur la dynamique de l'invention pure, sur la notion de hasard et de combinaison. Son seul impératif est de s'échapper des limites du cadre, de sortir du carcan traditionnel de la toile peinte. Ainsi, les limites des œuvres sont repoussées à l'extrême par leurs découpes géométriques angulaires à tel point que la peinture MADI est devenue synonyme de tableau découpé.


Né le 16 mars 1913 à Rivera, Uruguay et décédé le 27 septembre 2010 à Savigny-sur-Orge, France.

 

La rétrospective Madí  au Museo Nacional Reina Sofia de Madrid en 1997, ainsi que l’exposition Latin American Artists of the twentieth Century au MoMA de New York en 1993 ont participé à la rénommée internationale d’Arden Quin.

 



Share to Facebook Pinterest Share to Google


Publications

Movimientos

Carmelo Arden-Quin

Movimientos

10/2016

Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition collective Movimientos à la Galerie Mitterrand, Paris.
Graphisme : Alban Gervais